PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Affaire commune de Douala IV : Le ballet des témoins se poursuit

mardi 12 janvier 2016


L’accusation attend toujours les preuves retenues contre l’ex maire Kumaze.

Dans l’affaire enrôlée depuis quelques semaines, Ministère public/Commune de Douala IV contre John Dangle Kumaze, ex maire de ladite commune, le Parquet général a du mal à asseoir son accusation. Une demi-dizaine de ses témoins a été déjà auditionnée. Mais rien à se mettre sous la dent, pour l’instant. Deux témoins ont été entendus à la dernière audience. Le premier témoin, sieur Mvogo Romuald, était assistant social dans ladite commune. Il a répondu à une dizaine de questions relatives à la gestion de la mairie par l’ex maire Dangle John Kumaze (2007-2010). A l’entame de l’examination-in-chef, le Procureur général a présenté Mvogo comme le porte-parole des dénonciateurs. Ceux-là mêmes qui ont saisi la CONAC et la police. Ils dénonçaient globalement les disfonctionnements observés à la commune pendant la période sus-indiquée.

La première série des questions a porté sur les prélèvements des cotisations sociales de la Cnps. Mvogo a soutenu que les prélèvements querellés (octobre-décembre 2010) n’étaient pas reversés à cette institution. A la question du Procureur général de connaître le montant détourné par ces disfonctionnements, le témoin Mvogo est resté aphone. Il en sera ainsi pour les deux volets relatifs à la Journée citoyenne de la propreté et les loyers de la Bicec versés à la mairie. Sur les deux volets de la question, Mvogo n’a avancé aucun chiffre. Il s’est contenté de s’adosser sur les disfonctionnements dans la gestion. Le Procureur général l’a relancé pour savoir si disfonctionnement signifie détournement. La réponse a été dubitative. Le second témoin de l’accusation, dame Ekotto Ndome, était receveur municipal à l’époque des faits. A propos des prélèvements Cnps, elle a confirmé que la mairie les versait régulièrement, mais qu’en cas de retard ou de non versement, le FEICOM assumait par une compensation des dettes croisées au travers des centimes additionnels communaux. Concernant la Journée citoyenne de la propreté, dame Ekotto a été plus technique. La communauté urbaine de Douala (CUD) dans le cadre de cette Journée versait à la commune une dotation mensuelle de 1 700 000 Fcfa. Elle a rappelé que les divers travaux d’assainissement, curage et désherbage, ont toujours été effectués. Les intervenants étaient payés par mandat. Sur les loyers querellés (1er novembre 2009-octobre 2010) de la Bicec, elle a soutenu qu’ils étaient par chèques (trimestre) libellés au nom du receveur municipal. Elle a précisé que le maire ne pouvait en aucun cas toucher ces chèques. Le dernier témoin du Ministère public sera auditionné ce vendredi 08 janvier 2016. Bref, l’ex maire est accusé de détournement de deniers publics d’une somme cumulée de 131 120 000 Fcfa relative aux trois chefs d’accusation suscités. Il avait plaidé non coupable en début de la procédure des faits à lui imputés.


Par Charles-Olivier Mbami(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0