PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Affaire Mebara et Inoni : Verdict attendu le 17 septembre 2013

jeudi 5 septembre 2013


Le Tribunal criminel spécial a clôturé ses auditions hier par les déclarations des trois accusés présents devant la barre.

C’est le 17 septembre 2013 qu’Atangana Mebara et Inoni Éphraïm seront fixés sur leur sort judiciaire devant le Tribunal criminel spécial (Tcs) statuant dans le cadre d’une procédure où l’ex-Sgpr et l’ancien Premier Ministre sont accusés de détournement de deniers publics en coaction. Au terme de l’audience d’hier, mercredi 04 septembre 2013, consacrée aux plaidoiries de la défense, le Président Yap Abdou a annoncé la clôture de ses auditions. Il a par la suite renvoyé la cause au 17 septembre prochain pour une ultime audience consacrée au délibéré sur la culpabilité. Il s’agira de dire si les accusés sont coupables ou innocents, avant que le Tribunal ne se prononce, éventuellement, sur les peines.

Plaidant l’arrêt des poursuites contre chief Inoni, maîtres Balemaken et Eta Besong soutiennent que la culpabilité de leur client n’a pas été établie au cours des débats sur le détournement de 287 millions. L’accusation n’a pas établi que courant 2001 à 2004, Inoni a obtenu ou retenu frauduleusement ladite somme. Par conséquent, étant donné que le doute profite à l’accusé, le Tribunal devrait selon eux, confirmer cette non culpabilité et relaxer Inoni. D’autant que, expliquent-ils, les faits mis à la charge de leur client sont simplement basés sur des présomptions. Qui plus est, ces poursuites sont adossées sur un texte ayant eu cours au moment des faits, mais qui a été abrogé en 2004.

Pour Me Eta Besong, le Tribunal devrait constater que le témoin de l’accusation, Begheni Ndeh, a déclaré n’avoir traité le dossier de signature du contrat de Apm avec aucun des accusés. « Ceux-ci n’ayant rien fait, s’interroge-t-il, le Ministère public peut-il demander leur condamnation ? Vous n’allez pas, conclut-il, condamner à la Pilate. Vous allez dire qu’il n’y a rien contre Inoni et les autres, et les relaxer pour faits non établis ».

Déclaration

Dans son ultime déclaration d’avant verdict faite hier devant la barre du Tcs, l’ex-Sgpr a invité le collège des juges à faire preuve de responsabilité. S’en prenant à ceux qu’il considère comme étant responsables de ses déboires judiciaires, Atangana Mebara dénonce le complot ourdi contre sa personne : « ceux qui vous disent que le Chef de l’Etat attend que vous condamniez Mebara, même s’il est innocent, indique-t-il, vous mentent. Publiquement hier, il a dit qu’il attendait des preuves ; aujourd’hui, il ne demande rien d’autre que des preuves de la culpabilité de Mebara ou d’autres : C’est pour cela qu’à de rares exceptions près », révèle-t-il, le Président de la République a toujours veillé à ce que les services du Contrôle supérieur de l’Etat fassent préalablement leurs inspections avant toute procédure judiciaire. Si donc, comme je le crois, l’accusation n’a pas apporté les preuves de ma culpabilité, dites que vous n’avez pas pu réunir ces preuves ».

Concluant son propos sur un ton emprunt d’une détermination à toute épreuve, l’accusé fait valoir que « ni la grossièreté des injures proférées par certains dans cette salle, ni les humiliations subies pendant plus de cinq ans, rien ne me fera croire que la justice de mon pays ne me restituera pas un jour ma liberté et mon honneur, la dignité et l’espérance aux miens, à tous les miens. Que le Dieu de justice vous accompagnes dans vos délibérations » !


Par EVARISTE MENOUNGA (Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0