PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Affaire Ambassa Zang : Le président du tribunal absent à la seconde audience

mardi 7 octobre 2014


Yap Abdou, président du Tribunal criminel spécial, et principal juge de la collégialité dans l’affaire ministère public contre Dieudonné Ambassa Zang, assistait à la réunion annuelle des chefs de Cours d’appel organisée par la chancellerie. Les débats ont été renvoyés au 16 octobre prochain.

L’audience du jeudi 2 octobre au Tribunal criminel spécial (Tcs) n’a duré que le temps pour le représentant du président de la collégialité, le juge Yap Abdou, de constater l’absence de ce dernier et procéder au renvoi des débats pour la mi- octobre. Présents dans le box des prévenus, Naah Obono Pierre-Germain, ingénieur du génie civil, au ministère des Travaux publics (Mintp), accusé d’avoir détourné les fonds, 12 millions Fcfa, destinés à la construction d’un bac à Somalomo ; Bikié Scholastique Henriette Simone, cadre du ministère des Travaux publics, à qui le reproche est fait d’avoir retenu par devers elle 28 millions Fcfa, puis 62 millions Fcfa représentant les honoraires du personnel temporaire.

Egalement accusé, Mengué Meka Jean-Robert, administrateur principal et secrétaire général du Mintp, Il lui est reproché d’avoir détourné, plus de 150 millions Fcfa représentant les frais d’acquisition du matériel informatique et 18 millions Cfa représentant la paie du personnel temporaire au Mintp, mais aussi des missions fictives au Mintp. En fin Mekongo Abega Félix Debeauplan, mandataire spécial du ministre pour la commission ad hoc des grands travaux, a qui la Justice reproche le détournement de 73 millions Fcfa devant servir à la réalisation de travaux routiers.

Le grand absent à ce procès est incontestablement l’accusé principal : Dieudonné Ambassa Zang, ancien ministre des Travaux publics et ancien député de la Mefou et Afamba (région du Centre). Jugé par contumace, car aujourd’hui réfugié politique en France depuis juillet 2009, le parquet accuse Ambassa Zang d’avoir détourné, entre 2003 et 2006, près de 4 milliards Fcfa, notamment dans le projet de construction d’un nouveau pont sur le Wouri. L’homme a toujours clamé son innocence mais a préféré prendre la poudre d’escampette alors que le bureau de l’Assemblée nationale se réunissait pour examiner la chute de son immunité parlementaire afin d’être présenté devant les autorités judiciaires. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui en 2013.

Par Ludovic Amara (Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Loi de règlement 2016 : le Minfi explique le déficit de (...) => Le texte déposé à l’Assemblée nationale la semaine dernière, a été examiné hier (...)
Soldats assassinés : L’hommage de la nation => Sur instructions du président de la République, le SED, Jean-Baptiste Bokam a (...)
SABADE : Transformation du bois : le savoir-faire (...) => La première édition du Salon africain du bois, de l’artisanat, de la (...)
Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0