PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Administration territoriale : Biya nomme les sous-préfets

mercredi 24 avril 2013


Les uns ont été sanctionnés. Tandis que des femmes font leur entrée Les textes signés hier par le président de république ont été sans pitié pour ces anciens de chefs de terre.

Les uns ont été sanctionnés. Tandis que des femmes font leur entrée Les textes signés hier par le président de république ont été sans pitié pour ces anciens de chefs de terre. A l’annonce dans le journal de 17 sur le poste nationale de la lecture des textes du président de la république portant nomination des sous préfets, l’on était curieux de savoir le sort qui allait être réservé aux chefs de terres récalcitrants et particulièrement au sous préfet de l’arrondissement de Meiganga.

Ce dernier qui a été rendu tristement célèbre il ya quelques jours par ses déboires sexuels. En effet, en compagnie de trois autres personnes, Célestin Messi puisqu’il s’agit de lui a participé à une séance de viol collectif qui d’après les déclarations de la victime s’est déroulée dans sa résidence administrative de la localité. Donc l’éviction de son poste de ce sous préfet qui était prévisible, apparait comme une volonté manifeste d’assainir ce corps dont les membres, une fois affectés dans l’arrière pays, se donnent à toutes sortes de déviances même les plus ignobles.

Comme Célestin Messi, ci cinq autres sous préfets ont été déchus de leur poste. Notamment ceux de Makénéné, de Darack, de Yingui, de Guider, de Bello…

Autres faits marquants de ces nominations, c’est la nomination de nouvelles femmes comme sous préfets ; notamment dans les arrondissements de Ngaoundéré 3è, de Garoua 3è, de Monatélé et de Bikok. Celles-ci rejoignent les deux qui étaient en poste et complètent à 5 le nombre de femmes chefs de terre au Cameroun.

Les textes du président de la république qui interviennent deux ans après ceux du 29 avril 2011, comble ainsi le vide laissé par la promotion de certains sous préfets au poste de Préfet à la suite du mouvement des préfectorales intervenu le 22 octobre 2012.

Source:Nouvelle Expression

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0