PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

2e Pont sur le Wouri : Grands travaux au Rond-point

samedi 1er octobre 2016


L’agrandissement du principal carrefour à l’ouest de Douala progresse.

L’énorme élévateur de charges émerge d’un fond artificiel. La trentaine de véhicules de travaux publics vont et viennent autour de ce point de mire. Dans ce mini-vallon une autre voie est en cours de construction. Tout juste à l’orée de la zone portuaire au pied de Bonantonè. Le rond-point de Deido n’est d’ores et déjà plus ce qu’il était. Le complément au nouveau pont sur le Wouri dessine ses contours à un rythme régulier qui a permis de changer complètement la géographie de l’entrée historique de Douala.

De l’autre côté de ce premier carrefour, de petites montagnes de gravier ont été étalées au pied de la petite falaise de Bonamoudourou, largement entamée. En scrutant l’horizon subitement grand, on aperçoit même le célèbre collège Alfred Saker jadis caché par quelques constructions et une végétation plutôt dense pour la zone. Comme en face, de nombreuses résidences et commerces ont disparu. Bien plus vite que l’on ne pensait, au regard du problème des indemnisations que des riverains ont perçu récemment ici à l’improviste.

« On ne savait pas que les travaux allaient s’étendre jusqu’ici », explique une habitante du dernier immeuble de la rue de Bonantonè. Le célèbre établissement de menuiserie Anflo a déjà quitté les lieux. La station-service en face également. Tout comme le grand immeuble qui la surplombait. Nombreux aux alentours se demandent où s’arrêteront les déguerpissements, le rayon d’action du chantier s’étirant jusque vers la montée Saker, à moitié fermée à la circulation. De fait, au regard du trafic qu’engendrera le futur pont en construction, les travaux complémentaires autour du rond-point ont été décidés après le lancement des grands travaux qui enjambent le fleuve voisin.

Hormis les désagréments ordinaires de la poussière et des engorgements, les usagers habituels du Rond-point de Deido n’attendent plus que la nouvelle intersection avec ses voies directes vers les quais portuaires et les industries. « S’ils pouvaient travailler les weekends et les jours fériés, tout irait plus vite », estime un chauffeur de taxi. Son collègue renchérit sur le mode de l’homme satisfait mais qui en veut encore : « Qu’ils nous affichent un grand plan pour qu’on sache à quoi ça va ressembler. »

Par Jean Baptiste KETCHATENG(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0