PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

17 membres de Boko Haram capturées

mardi 17 février 2015


Ces derniers sont tombés dans les filets des armées tchadiennes et camerounaises les 13 et 15 février 2015 après les attaques de Gambaru et de Ngouboua.

Après les attaques de Ngouboua menées par les terroristes de Boko Haram dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 février 2015 dernier, attaque au cours de laquelle le chef de canton de Ngouboua a été assassiné avec plus d’une dizaine de citoyens tchadiens, l’Etat Major de l’armée d’Idriss Déby a immédiatement réagit en déployant sur l’île de Ngouboua, de vaillants soldats pour sécuriser la zone et repousser l’ennemie qui est arrivée sur le site selon des informations autour de 3h la nuit de l’attaque à bord de trois pirogues.

Pendant cette action revancharde, les soldats tchadiens vont mettre la main sur une dizaine de membres du groupe terroriste infiltrés dans la population après avoir commis le forfait.

D’après Guibai Gatama, le directeur de publication de l’œil du sahel qui publie cette information sur son mur facebook, la collaboration des populations et surtout la dextérité de l’armée tchadienne engagée à mettre fin aux activités de la secte Boko Haram, sont entre autres éléments qui ont permis de mettre la main sur ces terroristes. Sur la dizaine d’assaillants mis hors état de nuire, selon des sources militaires tchadiens, se trouvent, une femme et neuf hommes. Des terroristes lourdement armées. Ces derniers ont été remis soldats du bataillon d’intervention rapide (Bir) hier dans l’après midi qui compte certainement les exploiter pour mettre fin à la terreur que ces derniers sèment dans les pays membres de la commission du Lac Tchad.

Après cette première attaque de Boko Haram sur le sol tchadien, attaque qui intervient quelques jours seulement après la diffusion d’une vidéo d’Aboubacar Chekau sur Youtube, menaçant tous les pays s’immisçant dans la guerre que Boko Haram fait au Cameroun et au Nigeria depuis bientôt un an, la sécurité aux frontière tchadienne a été renforcée.

En plus des dix terroristes de Boko Haram arrêtés hier dimanche, sept autres ont été neutralisés par les soldats de l’armée camerounaise le 13 février 2015 dernier. Il s’agit de deux femmes et de cinq enfants. Après l’intensification des bombardements dans la ville nigériane de Gambaru, ces derniers ont pris la poudre d’escampette. Fuyant vers le Cameroun, ils ont été arrêtés après avoir traversé la rivière El Beid. Tous sont actuellement en exploitation aux mains de l’armée camerounaise.

Des arrestations qui prouvent à suffisance que la coalition contre Boko Haram est en train de porter ces fruits.

Par Hervé Villard Njiélé

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0